6 août 2014

Chroniques d'une p'tite ville T1: 1946, l'arrivée en ville

À la suite d'un incendie qui a laissés sans domicile, Émile, sa femme Lauretta et leurs neuf enfants sont sous le choc.

Mais les Robichaud n'ont pas tout perdu : le bétail a échappé aux flammes et le terrain sur lequel refroidissent peu à peu les ruines de leur maison vaut une petite fortune. Assumant ses responsabilités de chef de famille, Émile procède à la liquidation de ses biens dans l'intention de se reconstruire un toit. Travailleur acharné, il ne devrait pas s'éterniser à la tâche.

Seulement, le patriarche déstabilise le noyau familial en se laissant obscurcir par la cupidité, l'avarice et l'orgueil. Le profit que lui ont rapporté ses récentes transactions n'a fait que nourrir ses démons, mettant à rude épreuve son mariage avec la pauvre Lauretta. La transition de la campagne à la ville s'en trouve envenimée pour les Robichaud, entassés temporairement dans un taudis.

Si Émile ne s'adoucit pas et refuse de remédier à ses nombreux travers, sa famille pourrait bien être privée d'une nouvelle demeure à temps pour l'arrivée du temps froid. Mais changer ses habitudes n'arrive pas sans peine, d'autant plus que l'argent corrompt même les liens les plus sacrés.

Auteur: Mario Hade
Éditeur: Les éditeurs réunis
368 pages

Appréciation: Mario Hade est un auteur que je viens de découvrir. Son livre m'a fait pensé un peu à Michel David. J'ai adoré!! Faudrait que je vérifie s'il a fait d'autres livres.

0 commentaires:

Publier un commentaire