30 mars 2015

Juliette Pomerleau

Résumé
 

Avec ses 150 kilos, Juliette Pomerleau n'arrête pas une seconde. Peut-être souffle-t-elle comme une locomotive, mais rien ne peut l'empêcher d'aller au bout de ses envies. Sueur de coq ! dit-elle, ce n'est pas parce qu'on est grosse qu'on est empâtée !
Si on rit souvent, on a parfois la larme à l'oeil tant le coeur de Juliette est à la mesure de sa taille. Voilà pourquoi on l'aime. Et plus le roman avance, plus on s'attache à elle et à ses locataires.

Quel tableau l'auteur nous fait de son entourage ! II y a Denis, le petit-neveu adopté, Elvina, la soeur toquée, le musicien-magicien Martinek; le dentiste visionnaire, le photographe gaffeur, le pseudo-détective, le spéculateur véreux, le libraire sadique, le vendeur d'aspirateurs nommé Portelance, le merle à une patte… sans compter les milliers de poux !

Une famille à la Dickens servie façon Rabelais, comme l'a dit la critique du Québec, du Canada, des États-Unis et de la France.

Mon appréciation

Ça fait une éternité que j'ai lu ce livre!!! C'était une lecture obligatoire dans mon cours de français au CEGEP. Je me rappelle avoir beaucoup aimé la grosse Juliette.....c'est qu'elle a l'air vraiment grosse cette Juliette!! Je crois bien que c'est le seul livre de Yves Beauchemin que j'ai lu. 

Auteur: Yves Beauchemin
1989: Éditions Québec/Amérique
691 pages

0 commentaires:

Publier un commentaire