30 décembre 2015

Fils de bourreau


Auteur: Patrick Gosselin
Les Éditions La Semaine
221 pages
Parution: Octobre 2011
Biographie


Résumé

Patrick est le fils aîné de Paul Gagnon, alias le «bourreau de Beaumont». Les médias l’ont baptisé ainsi à cause du degré inégalé de sadisme auquel il a soumis ses femmes et ses enfants. Beaumont, c’est la bourgade tranquille où Gagnon a été arrêté. Pendant son procès, en 1995-1996, à Québec, sa cruauté, tant physique que psychologique, a frappé l’imaginaire de la foule nombreuse qui se pressait quotidiennement dans la salle d’audience.

En tant que fils aîné, Patrick est celui qui a le plus souffert de la cruauté et de la violence de son père. Interviewé dans le film Les voleurs d’enfance, de Paul Arcand, Patrick crevait l’écran. Le calvaire qu’il a vécu est comparable à celui d’Aurore, l’enfant martyre. De sa naissance jusqu’à l’âge de 13 ans, Patrick a été privé d’eau et de nourriture, battu à coups de barre de fer, ébouillanté, humilié, terrorisé, séquestré et menacé de mort. Il a vécu son enfance comme un otage qui attend son exécution, et ce, à la fin du 20e siècle, dans un pays civilisé...

Aujourd’hui, à 26 ans, Patrick lève le voile sur son passé. Dans son autobiographie, intitulée Fils de bourreau, il explique les raisons pour lesquelles il a gardé le silence durant toutes ces années. Et l’on comprend enfin pourquoi autant de temps s’est écoulé avant que la Direction de la protection de la jeunesse (DPJ) réussisse à sortir Patrick et les autres enfants de la famille des griffes du «bourreau».
Le drame connaîtra son dénouement le 24 janvier 1997, lorsque Paul Gagnon sera condamné à 22 ans de prison. 
L’enfant martyr se sent comme au fond du baril, mais des mains se tendent parfois vers lui. De petits miracles surviennent. Malgré ses ailes brisées, Patrick apprend à voler, petit à petit. Mais il subsiste toutefois une ombre au tableau: la libération éventuelle de celui qui a brisé son enfance. La peur au ventre, Patrick ne peut s’empêcher de penser au jour où il croisera dans la rue cet homme machiavélique: son père. Patrick doit apprendre à composer avec de profondes séquelles. Il nous raconte sa vie en centre d’accueil, puis chez un éducateur dévoué. Il nous parle sans détours de la déchéance de la drogue et du désespoir qu’il connaîtra une fois devenu adulte. Pour la première fois, il a décidé de tout raconter dans un livre.
Mon appréciation
Ouf! Quel livre bouleversant et dur à lire... C'est à n'y rien comprendre. Comment des parents peuvent-ils maltraités des enfants de la sorte?? La chair de leur chair.....c'est tout simplement épouvantable. Et comment une mère peut arriver à fermer les yeux sur toute ces cruautés qui se passent sous ses yeux??? Pas seulement la mère.....tout les gens autour qui ont fait semblant de ne rien voir, rien entendre. Et que dire de la DPJ qui n'a fait que fermer le dossier à chaque fois...faute de preuves parait-il. Il a fallu que le p'tit Patrick attende au-delà de 10 ans pour se faire sortir de cet enfer qu'était sa vie. 

Ce livre est une belle leçon de vie (et sûrement plus de survie) de la part de Patrick Gosselin. Aucun enfant ni adulte ne mérite d'être traité de la sorte. Je lui lève mon chapeau de s'en être sorti!!!

1 commentaires:

Carole Emery a dit...

Je pense que c'est un livre que j'aimerais lire même si je sais que ça va m'ébranler.

Publier un commentaire