2 juin 2016

Boîte de_messagerie_sulfureuse

Auteur : Dominique Girard
Éditeur : La Semaine
Pages : 192
Parution : Octobre 2015
Catégorie : Québécois, Érotisme


Résumé

Annie-Claude et Étienne, mariés et parents de Samie, une bambine de deux ans, ont apparemment tout pour être heureux. Après une dépression post-partum qui l'a fragilisée, Annie-Claude semble avoir retrouvé son équilibre. 

Mais la jeune trentenaire, blogueuse à succès et journaliste pigiste, soupçonne son conjoint d'être épris d'une stagiaire, l'amenant à s'interroger sur son propre pouvoir de séduction. Entre-temps, elle reçoit des messages flatteurs de Michel C., un internaute rencontré sur les réseaux sociaux. Elle se laisse prendre au jeu des séances de clavardage érotiques, qui devient vite une obsession. La tension monte en crescendo, au même rythme que le désir. 
 

Jusqu'où ira la relation d'Annie-Claude et Michel C. ? Celle d'Étienne et la stagiaire ? Et à quel prix ? 




Ce que j'en pense...

Ouf! Quel roman! On entre dans le vif du sujet assez rapidement. Le tempo est lancé dès les premières pages!

Annie-Claude, maman d'une petite fille de 2 ans et en couple avec son amoureux Etienne depuis 5 ans, se laisse embarquer dans une relation érotique virtuelle...qui devient assez intense. Elle est très présente sur les réseaux sociaux; c'est une blogueuse. Un admirateur, Michel C., commente régulièrement ses publications. S'ensuit des échanges amicales qui se transforment en échanges torrides.


La cyber séduction...ça fait quasiment peur!! Ceci a beau être un roman, malheureusement, ça arrive dans la vie de tous les jours. C'est fou comment ce que les gens peuvent se faire berner de la sorte. Et je constate que ça devient vite une dépendance. Annie-Claude est devenu vite accroc aux belles paroles ensorcelantes de Michel C.

L'auteure n'a pas peur des mots, le langage choisi est cru. Je crois que les mots sont dits tels quels dans le but de nous faire ressentir ce qu'une victime peut avoir comme feeling en lisant ce genre de message.

Même si c'est virtuel, c'est une forme d'infidélité vis-à-vis de son conjoint. Nous voyons ici que la personne prise dans cet engrenage devient distraite, pense toujours à son admirateur, met de côté son conjoint. Tout ça pourquoi? Pour pas grand chose finalement.

Dominique Girard a su avec brio nous faire entrer, l'espace d'un roman, dans le monde de la cyber séduction. J'espère que cette histoire aura réussi à convaincre ceux et celles qui sont très présents sur les réseaux sociaux à ne pas accepter d'invitation de gens qu'ils ne connaissent pas car on ne sait jamais sur qui on va tomber. Ça ne vaut pas la  peine de sacrifier une belle relation pour ça.

 












0 commentaires:

Publier un commentaire