6 juin 2016

L'histoire épatante de M. Fikry & autres trésors

Auteur: Gabrielle Zevin
Éditeur: Fleuve Noir
Pages: 243
Parution: 18 mai 2015
Catégorie: Amour


Résumé

A.J. Fikry a l'un des plus beaux métiers du monde : il est libraire. Un libraire misanthrope et bourru qui file un mauvais coton depuis le décès de Nic, son épouse. Peu importe, livre ou être humain, il est devenu bien difficile de trouver grâce à ses yeux. L'irrésistible petite Maya va pourtant fendre son armure. Sa maman souhaitait qu'elle grandisse au milieu des livres et l'a donc laissée dans les rayons de l'unique librairie d'Alice Island. C'est ainsi qu'A.J., faussement récalcitrant, se retrouve à pouponner ce chérubin aussi malicieux que despotique. Et dans le sillage de ce duo improbable, tout leur entourage va découvrir que les aventures étonnantes, épatantes et émouvantes n'arrivent pas que dans les livres.


Ce que j'en pense...

J'ai lu ce livre dans le cadre du challenge d'avril du blog Au boulevard du livre, dont le thème est le suivant: qui donne envie de devenir libraire.
A.J. Fikry est un homme vivant seul au dessus de sa librairie (juste pour cette raison, j'aimerais bien avoir une librairie!!! Pouvoir lire tous les livres que l'on veut quand on le veut!!). Sa femme étant décédée, il ne vit que pour son travail, ne sortant presque jamais. Il semble assez grognon, dénué de tout humour. Peut-être la solitude y est-elle pour quelque chose? Je ne me sentais pas très attachée à ce personnage.
Par contre, je suis tombée sous le charme de Maya, la petite cocotte d'à peine 2 ans qui est abandonnée dans la librairie par sa mère. À cause d'une note laissée au libraire, A.J. se sent concerné pour la sécurité de la petite fille au point qu'il décide de l'adopter car il ne peut se résoudre à la laisser à des inconnus. Et quoi de mieux qu'une librairie pour une si jeune enfant? Elle grandira parmi les livres qui deviendront en quelques sortes ses amis.
C'est une petite lecture légère, rafraîchissante. L'été s'en vient! Ce roman est parfait pour la plage!! On s'attache facilement aux personnages. Je dois avouer que j'ai eu un faible pour la petite Maya. Je n'ai pas détesté non plus Amelia, la représentante d'une maison d'édition. Je la trouvais super sympathique!!


Je termine avec une citation du livre qui m'a interpellée car c'est quelques chose que je dis souvent à mes enfants: ''On lit pour se rappeler qu'on n'est pas seul. On lit parce qu'on est seul. On lit, et on n'est plus seul. On n'est pas seul.''
 

0 commentaires:

Publier un commentaire