9 septembre 2016

Le fils


Titre: Le fils
Auteur: Philipp Meyer
Éditeur: Le livre de poche
Pages: 792 pages version papier
Parution: 2014

Genre : Roman historique



Résumé



Portrait de l'Amérique des années 1850 au XXIe siècle, à travers trois générations d'une famille texane : Eli, le patriarche, dont la famille fut massacrée par les Comanches, prend part à la guerre de Sécession, Peter, son fils, a du mal à exister face à un père autoritaire et cynique, Jeanne-Anne, la petite-fille de Peter, a hérité de l'empire bâti par Eli. Prix Littérature-monde étranger 2015.


Ce que Sindy en pense...


Le fils est divisé en trois histoires parallèles, mais en trois époques différentes aussi. Ce sont trois générations qui nous sont racontées. Il y a Eli dis ‘’Le Colonel’’ qui est le premier de la saga, il a combattu les Comanches et est fait prisonnier de ces derniers il vivra dans un monde sauvage et revient dans le monde des blancs. Sont histoire est narrée par Eli. C’est un homme droit qui sait ce qu’il veut et aime se faire respecter.

Peter nous raconte son histoire au travers son journal intime. Tourmenté et cultivant une certaine colère envers les membres de sa famille il défend les Mexicains qui sont persécuté par les Américains. Il est le mal-aimé de la famille mais ne perd pas, pour autant, ses ambitions.

Et finalement Jeanne Anne qui est la petite fille d’Eli que l’on découvre à la troisième personne du singulier. Elle est la femme forte qui tient la dynastie familiale à bout de bras. Une femme passionnée et innovatrice qui sauve la fortune familiale en misant sur le pétrole.


Les trois générations se chevauchent racontant des pans de l’histoire du Texas, qui nous fait connaitre un état peut-être moins connue par nous, au Québec. C’est toujours intéressant de mieux connaitre l’histoire que ce soit celle de notre pays ou celle d’ailleurs. Les détails historiques sont bien écris. Mais j’avoue que de passer d’une époque à une autre est venue à me mélanger et à ne plus trop savoir où j’en étais entre les Comanches, les Mexicains, les Yankees. J’aurais préféré que l’histoire soit bien départagée en trois parties distinctes où les générations sont simplement mises en ordre chronologiques pour mieux absorber l’histoire du Texas et se concentrer sur chaque personnage sans être entrecoupées.  


Merci aux Éditions Hachette pour cette lecture

0 commentaires:

Publier un commentaire