3 octobre 2016

La coquerelle


Titre:  La coquerelle
Auteur:  Élise Graveil
Editeur: La courte échelle
Pages: 36
Parution: 26 aout 2016
Genre: Littérature Jeunesse


Résumé

Ah non ! Une blatte, un cafard, une co-que-relle ! Pas de panique. Paulette la dégoûtante vous explique pourquoi elle est sensationnelle. D’abord, elle existe depuis 335 millions d’années, et ensuite, c’est un des insectes coureurs les plus rapides au monde…Respect !



Ce que Geneviève en pense

Vous connaissez Élise Gravel? Non? Sachez d'abord qu'elle est la lauréate du Prix des libraires 2015 dans la catégorie 12-17 ans. Elle est l'auteure favorite des jeunes. Mes enfants (8, 10 et 12 ans), tout comme mes élèves (6 à 8 ans), l'adorent. 

Ses livres sont drôles ou touchants et offrent une occasion de discuter de certaines valeurs (consommation, égalité des sexes, responsabilités, etc.). Sa créativité déjantée est inspirante et elle invite souvent l'enfant à créer à leur tour.

Toutefois, sa collection Les petits dégoutants offre un nouveau registre : l'information humoristique. Le livre La coquerelle permet donc aux petits du premier cycle d'en apprendre plus sur cet insecte mal aimé en lisant les pages de gauche. Celles de droite quant à elles, sont plus allègrement illustrées et sont empreintes d'une touche d'humour. Un peu à la manière des livres de la collection Sciences Naturelles de Tatsu Nagata (Le seuil jeunesse).

J'ai adoré La coquerelle pour deux choses. Tout d'abord, j'ai appris quelque chose que j'ignorais. À mes yeux, cela démontre la pertinence du livre pour tous les groupes d'âge. Ensuite, parce qu'il est rare de trouver des livres à caractère informatif adaptés aux petits du premier cycle du primaire. Avec cette collection, ils sont capables de s'informer seuls dès la fin de la première année. Je ne suis pas certaine par contre qu'ils saisissent bien tous les traits d'humour dès la première lecture. Qu'à cela ne tienne, ce n'est qu'une excuse pour le lire et le relire.

Du plaisir garanti.


Merci aux Éditions Hachette pour cette lecture





0 commentaires:

Publier un commentaire