3 novembre 2016

Novecento : pianiste




TitreNovecento : pianiste

Auteur:  Alessandro Baricco
Editeur: Folio
Pages: 88
Parution: Décembre 2012
Genre: Théâtre, monologue

Résumé

Né lors d'une traversée, Novecento, à trente ans, n'a jamais mis le pied à terre.
Naviguant sans répit sur l'Atlantique, il passe sa vie les mains posées sur les quatre-vingt-huit touches noires et blanches d'un piano, à composer une musique étrange et magnifique, qui n'appartient qu'à lui : la musique de l'Océan dont l'écho se répand dans tous les ports. Sous la forme d'un monologue poétique, Baricco allie l'enchantement de la fable aux métaphores vertigineuses.

Ce que Geneviève en pense...


La première chose que j'aie eu envie de faire en terminant cette lecture est de me rouler en boule pour pleurer. Pas que la fin soit triste (ben si, quand même un peu), mais à cause de la beauté et de la douceur qui en émane. 

Je vous ai parlé d'Alessandro Baricco en juillet dernier lors de ma relecture de Soie. Un petit bijou d'histoire d'amour. Aussi, je n'ai su résister à l'achat de Novecento : pianiste lorsque je l'ai vu sur les tablettes de mon libraire. Maintenant la lecture terminée, je ne peux que me féliciter de cet achat. Il est certain que je relirai ce livre un jour ou l'autre.

Baricco est facile à relire. Du haut de ses 88 pages, il ne nous demande qu'une heure de notre vie. Une heure de plaisir, de beauté et de bonheur. Le seul regret qu'on peut avoir est de ne pas pouvoir entendre ce piano si précieusement décrit, cette musique si particulière que seuls les passagers du Virginian ont pu entendre. 

Mais c'est là que la magie d'internet opère. En fouillant sur le web pour obtenir l'image de la première de couverture, j'ai découvert que le monologue sera présenté par le Théâtre du Nouveau Monde à Montréal en février prochain. Je crois sincèrement profiter de cette occasion pour compléter l'expérience et qui sait, en profiter pour refaire une lecture juste avant d'assister à la représentation.


Bref, courez chez votre libraire pour faire la connaissance de Novecento et qui sait, peut-être aurons-nous la chance de nous voir lors de l'une des représentations.

0 commentaires:

Publier un commentaire