8 décembre 2016

Il était une fois à QuébecT1 - D'un siècle à l'autre

Titre: Il était une fois à Québec T1 - D'un siècle à l'autre
Auteur: Michel Langlois
Éditeur: Éditions Hurtubise
Pages: 379
Parution: 15 Septembre 2016
Genre: Roman historique


Résumé


À Saint-Roch, quartier populaire de Québec, le hasard fait un jour se rencontrer Ovila Joyal, un journaliste au Soleil, et Hubert Bédard, un bossu sonneur de cloches. Tout devrait les séparer et pourtant… L’amour d’Ovila pour Marjolaine, la soeur d’Hubert, réunira ces deux destins.


Grâce au journal intime d’Hubert, nous découvrons l’histoire de la famille Bédard, pendant que celui d’Ovila nous révèle les événements marquants de l’histoire de Québec – la petite et la grande.



Deux époques sont campées dans ce récit à deux voix : la fin du 19e siècle et le début du 20e, la fin d’un monde et le début d’un autre. Mais il s’agit aussi du portrait de deux classes sociales, les mieux nantis et les plus pauvres, les intellectuels et les ouvriers.


Par ce tableau vivant, Michel Langlois, avec sa verve proverbiale, nous plonge dans le quotidien de cette époque révolue. Il nous présente des personnages hauts en couleur et attachants dont les existences évoluent au gré des drames et des bonheurs qui tissent leur vie, dans la mouvance du siècle qui s’ouvre devant eux, pour le meilleur et pour le pire…


Ce que Brigitte en pense...

Ces temps-ci, à chaque livre que je lis, je découvre de nouveaux auteurs. C'est le cas pour ce roman de Michel Langlois. J'ai souvent entendu parlé en bien de cet auteur et je n'ai pas été déçue par ma lecture.

Hubert et Ovila raconte l'histoire de la famille Bédard. L'un est le fils de Philibert Bédard, le paternel, tandis que l'autre est le gendre. Chacun y va de son anecdote. Les récits d'Hubert sont plus personnels, un peu comme un journal intime. Ovila nous raconte les événements de cette époque.

J'aime beaucoup ce genre de roman où il est question de familles nombreuses. J'adore me plonger dans l'univers de ces familles tissées serrées. On s'y sent bien! On peut facilement s'imprégner de ces personnages. Ça pourrait très bien être nous! C'est facile de s'imaginer à leur place car leur vie pourrait très bien être la nôtre...à leur époque!

La plume de Michel Langlois est très agréable à lire. Peut-être à cause de l'époque choisie? Bref, j'avais l'impression d'être près des personnages. Ça se lit vraiment très bien!

J'ai détesté Rosario, le frère devenu prêtre. Aucune ouverture d'esprit chez cet être rigide. Tout arrive selon la volonté de Dieu...point à la ligne. A l'opposé, j'ai apprécié Hubert, ce bossu au grand coeur. Aucune once de méchanceté dans cet homme. Il aimerait tellement avoir une amoureuse! Mais sa bosse l'empêche de vivre cette belle histoire d'amour auquel il rêve tant! 

J'ai bien hâte de retrouver ces personnages dans le deuxième volume. Quel sort leur sera-t-il réservé? Hubert trouvera-t-il l'amour? Saura-t-on pourquoi Rosario a été muté de sa paroisse? 

Je vous laisse avec une citation que j'ai bien aimé:

"Sans le savoir, il me donna le goût d'en connaître plus et, grâce à lui, je commençai à m'adonner à la lecture, sans contredit un des plus beaux passe-temps qui soient."



Merci aux Éditions Hurtubise pour cette lecture.






0 commentaires:

Publier un commentaire