9 janvier 2017

La femme de Djébel-Bargou

Titre: La femme de Djébel-Bargou
Auteur: Julie Boulianne
Éditeur: Les Éditions JCL
Pages:376
Parution: Octobre 2016
Genre: Roman québécois


Résumé

Désorientée et confuse après un accident, une femme se réveille dans une chambre qu'elle ne connaît pas, au cœur d'une somptueuse villa près du djebel Bargou, une montagne mythique de la Tunisie. Mais qui est l'individu qui se tient à son chevet? Et qui est-elle? L'homme lui explique qu'ils se sont mariés au Canada quelques années plus tôt, avant de s'installer en Afrique. La femme, qui a en fait perdu la mémoire, doit patiemment retrouver ses repères, se réhabituer à son environnement et surtout à son mari, qui est un inconnu pour elle. Peu à peu, les époux se rapprochent, vivant une véritable lune de miel.

Mais au fil des jours, de légers souvenirs reviennent la hanter. Insatisfaite des réponses de son mari, un être à la fois charismatique et énigmatique, plein de ressources, mais fort secret, elle commence à comprendre qu'il ne lui dit pas toute la vérité. Afin de la découvrir, elle devra faire un véritable pèlerinage à travers sa terre d'adoption.

À la poursuite d'elle-même sur une route pittoresque qui la mènera sur un autre continent, elle découvrira une étonnante diversité humaine.

Ce que Brigitte en pense

Djébel-Bargou...j'ai été intriguée par ces 2 mots. Bien sûr, je suis allée voir sur le web la définition. Le Djébel-Bargou est une montagne tunésienne qui culmine à 126 m d'altitude. 

L'histoire débute avec Sophie qui se réveille des suites d'un accident de voiture. Elle est amnésique suite à un violent coup sur la tête. Elle parvient à reconnaître Joël, son mari. Au fil des jours, elle tente tant bien que mal de se rappeler son passé mais Joël ne lui est pas d'une grande aide. Il répond par bribes à ses questions et est plutôt évasif. Elle n'a d'autres choix que de faire confiance à son époux jusqu'au jour où sa mémoire se rappelle sa véritable identité.

J'ai eu, l'espace de plusieurs pages, l'impression de regarder le film Jamais sans ma fille. Sauf qu'ici, il n'y a pas d'enfants en jeu. Je dirais que je me suis ennuyée durant les 160 premières pages. Aucune action ne se passait, c'était vraiment tranquille. Et d'un seul coup, tout déboule et je lis mon livre sur le bout du divan! Je suis sur le qui-vive et je ne veux pas arrêter ma lecture!!

Nous réussissons sans problème à visualiser les paysages grâce aux descriptions que nous en fait l'auteure. Comme mentionné précédemment, j'ai eu l'impression de regarder un film. Les images étaient très nettes dans ma tête. Mme Boulianne a dû faire énormément de recherches sur les lieux mentionnés pour arriver à nous les décrire de la sorte.

Dès le début, j'ai eu de la difficulté à apprécier Joël. Je ne sentais pas que c'était un homme franc. Mon impression s'est confirmé quand Sophie a retrouvé sa véritable identité. Plus l'histoire avançait, plus je le détestais. D'un autre côté, Sophie m'a charmée par sa force de caractère et son courage. J'ai bien aimé son cheminement tout au long du livre. Un bel exemple de détermination.

Malgré une longueur épouvantable au début, j'ai été contente d'avoir persévéré dans ma lecture.


Le temps d'lire est sur facebook. Cliquer ici pour nous suivre!



Merci aux Éditions JCL pour cette lecture

 

  

0 commentaires:

Publier un commentaire