20 février 2017

Crimes en direct


Titre: Crimes en direct
Auteur: Sydney Sheldon
Éditeur: Grasset Éditeur
Pages: 336
Parution: 17 octobre 2001
Genre: Suspense

Résumé

Si l'Amérique avait une famille royale, les Winthrop seraient sur le trône. Cette famille est aimée et populaire ; les actions qu'elle mène pour le bien d'autrui, leur extraordinaire générosité et un style de vie exceptionnel frappent l'imagination de tous. Pourtant, en douze mois, les cinq membres de la famille sont tués dans une série d'accidents. La belle Dana Evans, présentatrice vedette de l'émission d'investigation « Crimes en direct », ne croit pas à ce destin funeste et commence son enquête.... De l'autre côté de la caméra, la famille Winthrop n'est pas aussi glamour que les médias le laissent croire. Et quand on révèle des détails gênants dans un passé aussi irréprochable, on risque sa vie et celle de ses proches... Traquée dans une demi-douzaine de pays par un tueur déterminé, Dana découvre un terrible secret qui peut bouleverser le monde

Ce que Geneviève en pense 

Voici un autre livre hérité de ma mère qui se cachait dans ma bibliothèque. Il faut dire que les trois dernières années de vie de ma mère, marquées par la maladie, ont principalement été consacrées à la lecture. C'est donc une centaine de romans qui est venue gonfler les rayons de ma bibliothèque.

Sidney Sheldon n'en est pas à son premier livre et son assurance transparait dans ce suspense mi-polar, mi-espionnage. Bien que publié en 2001, l'action se déroule au milieu des années '90, à une époque où la guerre serbo-croate tire à sa fin après avoir tué 20 000 personnes et s'être taillé la réputation d'une guerre particulièrement inhumaine.

Dans, journaliste américaine, revient d'ailleurs tout juste de Sarajevo où elle était correspondante. Elle rapporte dans son bagage ses cauchemars et Kemal, un jeune serbe rendu orphelin par la bombe qui l'amputa d'un bras. L'adaptation est difficile pour tout le monde et Dana se sent tiraillée par son nouveau rôle de mère et celui de journaliste.

Bien que ne réinventant pas e style, ce roman est touchant et enlevant. J'ai été capable de découvrir quelques intrigues avant leur dévoilement, mais pas les motivations des personnages. Pour ceux et celles qui auraient lu ma chronique à propos du livre Le sang des innocentes, vous vous souviendrez peut-être que je reprochais au personnage de faire ami ami un peu trop vite avec les policiers. Ici, bien que la journaliste entretienne quelques relations avec les services de police, on sent une distance et une méfiance plus naturelle de part et d'autre (l'espionnage des données cellulaires de Patrick Lagacé, ça vous dit quelque chose?).

Ce roman m'a également appris quelques éléments à propos de la Russie, dont l'existence de la ville secrète Krasnoyarsk-26, où une surproduction de plutonium a lieu. Peut-être n'est-ce plus d'actualité en 2017, mais cela nous naisse voir un nouvel aspect lié à la guerre froide et à la course à l'armement que se sont fait l'URSS et les États-Unis. Élément d'autant plus intéressant considérant l'appui de la Russie à la Syrie.

Je recommande donc ce roman aux amateurs de suspense et de polar.

Le temps d'lire est sur facebook. Cliquer ici pour nous suivre!

Pour lire la chronique des libraires : http://www.leslibraires.ca/livres/crimes-en-direct-sidney-sheldon-9782246613312.html

0 commentaires:

Publier un commentaire