31 juillet 2017 |

Le livre de Bajoc




Auteur : Malaurie Andrée
Éditeur: Autopublication
Pages: 177
Parution: Octobre 2016
Genre: Littérature Jeunesse

Résumé
D’emblée, vous aimerez Maïna, une adolescente à priori comme les autres, mais discrète et solitaire ; elle vit dans son petit monde à elle où les livres sont ses seuls amis.

Puis, un soir d’orage, la découverte d’un livre poussiéreux, d’une pierre bleue, et sa petite vie paisible basculera. Ses multiples va-et-viens entre sa vie réelle e ses aventures vous fascineront.

Tour à tour, moult personnages vous tiendront en haleine par leur vécu, leurs secrets, leurs histoires : Trystan, un polymorphe qui se transforme à sa guise, guidera l’héroïne à travers ses périples et deiendra un ami éternel ; l’altruiste et ravissante sirène, thelxépeia; le généreux Sir Perceval, un chat pas comme les autres; la sage Reine Mab, avec sa magnifique chevelure; Nihan, la geisha dont l’âme est prisonnière, et bien d’autres encore.


Chaque aventure la rapprochera du secret que renferme le livre poussiéreux, changera sa vie à jamais et lui offrira un  merveilleux cadeau : la rencontre d’une des personnes les plus importantes de son existence.


Ce que Geneviève en pense
Il nous arrive parfois de nous demander pourquoi nous tenons un blogue littéraire. Les raisons sont variées, mais il arrive que nous trouvions que cela exige beaucoup de temps et d'énergie. Par contre, il arrive de petites perles de bonheur qui font que nous avons envie de continuer. Le livre de Bajoc fait partie de ces perles puisque c'est une lectrice du blogue qui nous a approchées pour nous partager le roman que sa fille a publié l'autonme dernier. C'est donc avec plaisir que je vous partage ma chronique.

La phrase «Je n’ai plus rien à lire» est assurément celle que j’entends le plus souvent au cours d’un été. J’ai trois petits rats de bibliothèque qui dévorent tout ce qui leur tombe sous la main. J’ai donc reconnu mes enfants à travers cette Maïna qui fouille au grenier, car elle a déjà lu tout ce qui se trouvait dans les étagères de sa mère.


Mais ce n’est pas seulement cela qui m’a séduite dans ce conte jeunesse. Dès les premières pages, j’ai été déstabilisée. Tout nous laisse croire dans les premières pages du prologue que l’histoire se déroulera au Moyen-Âge. Mais quelle surprise que de rencontrer un réfrigérateur à la troisième page… C’est le genre de surprise que j’aime beaucoup.

C’est ensuite que Maïna entre en scène avec sa curiosité et son courage. Malaurie Andrée, dans ce premier roman, nous livre des personnages attachants et authentiques. Les descriptions sont brèves, mais permettent de bien se situer dans l’espace et dans le temps. J’ai également eu un coup de cœur pour les paragraphes courts et aérés. Le vocabulaire est soutenu, permettant aux jeunes lecteurs d’apprendre de nouveaux mots sans pour autant perdre le fil de leur lecture.

Un autre élément qui pose un défi aux lecteurs, les amenant ainsi à être actifs dans leur lecture, est le changement de narrateur. Depuis le début de l’année, j’ai lu beaucoup de romans dont la narration était assurée par plusieurs personnages, mais ici, il s’agit plutôt d’une alternance entre Maïna qui raconte son quotidien, et un narrateur omniscient qui relate les aventures de notre jeune héroïne.

Malaurie Andrée s’est inspirée du prénom de ses enfants pour nommer ses deux principaux personnages. J’ai trouvé qu’il s’agissait là d’une belle attention.

En bref, j’ai beaucoup aimé Le livre de Bajoc. C'est le livre idéal pour donner le gout de lire aux jeunes. Je souhaite sincèrement à l’auteure de trouver une maison d’édition qui acceptera de publier ses prochains écrits. Entre temps, si vous désirez vous procurer le livre, contactez-nous via notre page Facebook. Nous vous mettrons en lien avec la distributrice.

Je dois un immense merci à Fanny Collette pour l'envoi de ce livre.

0 commentaires:

Publier un commentaire