6 août 2017 |

Ca peut pas être pire

Auteur: Nathalie Roy
Éditeur: Libre Expression
Pages:336
Parution: mai 2016 
Genre: Roman québécois, Chick Lit 

Résumé

Que faire quand on perd son emploi et que, le même jour, en pleine canicule, notre frigo et notre ventilateur nous lâchent ? On quitte notre 3 1/2, on se loue un chalet près du lac Memphrémagog et on vit un été pas comme les autres ! 


Ce que Brigitte en pense

Ce livre est le second de Nathalie Roy que je lis. J'ai été attirée par la couverture toute colorée mais aussi par le titre. Ça peut pas être pire ne pouvait pas être un livre ennuyant. Tous les commentaires entendus sur ce roman m'incitait à le lire. J'avais donc sous la main le livre parfait pour les vacances!

Valery Aubé, jeune femme un peu ronde dans la mi-trentaine, vient de perdre son travail de gérante dans une boutique de vêtements. Pour oublier cette mauvaise nouvelle et penser à son avenir qui ne semble pas très joyeux présentement, elle décide donc de louer un petit shack avec pas de toilettes tout près du lac Memphrémagog. Durant cet été de fou où toutes les choses invraisemblables lui arrivent, elle espère trouver un homme, une vraie amie et une job stimulante (dans l'ordre ou le désordre). Elle aimerait également apprendre à s'aimer, à aimer son apparence et ses défauts.

Ce roman est tout simplement excellent! Il est drôle, rafraîchissant, coloré tout comme sa couverture. C'est un livre qui fait du bien. J'ai apprécié que le personnage principal ne soit pas une super fille coupée au couteau comme on dit. Le fait qu'elle soit un peu ronde la rendait encore plus attachante et attrayante. Je trouve qu'il est plus facile de s'identifier au personnage quand celui-ci n'est pas la perfection incarnée.

Encore une fois, j'ai été conquise par Nathalie Roy. J'aime beaucoup sa façon d'écrire. Elle a une plume tout simplement exquise. Le ton emprunté aux personnages et le langage choisi font en sorte que nous passons au travers du livre en un rien de temps et on se rends compte que nous sommes déjà à la fin des 336 pages. J'en aurais pris encore! et encore!!

Merci à Groupe Librex pour cette lecture

 

0 commentaires:

Publier un commentaire